Yanka, la Porte des Lumières - Forum Paranormal

Forum PARANORMAL, pour une APPROCHE DIFFERENTE et LIBRE
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La licorne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La licorne   Mer 28 Fév - 19:33

Notre histoire commence à la création du monde. On connaît la légende de la création : et Dieu créa la terre. Il la peupla d’animaux aussi différents les uns que les autres pour qu’ils se reproduisent. Il créa donc les animaux par couples. Tous ? Non, pas la licorne ! Cet animal naquit seul, sans partenaire. Il vivait paisiblement jusqu’au moment du déluge… Noé n’acceptait sur son arche que les couples. Or la licorne était née solitaire. Elle ne put monter sur l’arche. Qu’à cela ne tienne ! Elle nagea à côté du navire. Elle survécut à la fin du monde et suivit Noé.

« La licorne est née solitaire… »

À la fin du déluge, dans le brouhaha de l’arrivée, personne n’entendit Noé présenter des excuses à la licorne. Il avait prétexté la largeur des cabines… mais l’éléphant était bien entré ! Et avec sa trompe et ses défenses ! On comprend, dans ce cas, la jalousie de la licorne. Depuis ce jour, elle nourrit une haine féroce envers les éléphants et dès qu’elle en rencontre un sur sa route, elle le frappe sauvagement au ventre… avec sa corne bien entendu.

Malgré ses quelques mésaventures, la licorne reste un symbole de pureté et de lumière.





Lieu de naissance de la licorne

La légende de la licorne est très ancienne. Il est très difficile de la dater avec exactitude.
La représentation la plus vieille que nous avons pu retrouver date du premier millénaire avant le Christ sur une poterie iranienne.

Au Vème siècle avant J-C, la licorne apparaît dans les textes occidentaux. Le médecin grec Ctésias décrit l’animal tel qu’on le connaît dans nos contes.

Puis au IIIème siècle avant J-C, un compilateur latin nous offre un passage entier rapportant un voyage en Inde. Il voit l’unicorne comme un cheval.

Puis au Ier siècle après J-C, Pline l’Ancien nous livre un secret des plus troublant : en Inde, on chasse un fauve qu’on ne peut attraper vivant ! On parle d’un mugissement très grave, et d’une corne.
En Inde, les histoires sur la licorne abondent Ce pays nourrit de nombreuses légendes mettant en scène la licorne. On peut donc penser que la naissance de ce mythe nous vient d’Asie et plus précisément de l’Inde.


La représentation de la licorne

La licorne est décrite de plusieurs manières ; cela dépend des pays, de l’époque et des cultures.
En Chine, la licorne répond au nom de Ki-Lin qui signifie « male-femelle », tout comme le phénix, le dragon et la tortue. Contrairement à notre légende occidentale, la licorne est, en Chine, un mâle et non une femelle. À ce titre, il est extrêmement vénérable.

Il est décrit de la façon suivante : un corps de cerf, une queue de bœuf, des sabots de cheval, un dos de 5 couleurs (jaune, rouge, bleu, blanc et noir), et enfin, une seule corne de chair. Il ne foule pas les herbes vivantes. La durée normale de sa vie est de 1000 ans. Il se montre lors de la naissance des bons empereurs et des grands sages. On raconte qu’une licorne apparut à la mère de Confucius alors enceinte de lui.

Selon une autre légende chinoise, l’animal sacré fut apporté par les esprits des Cinq Planètes : il avait le corps d’une vache, des écailles de dragon, et une corne sur le front.

Confucius décrit la licorne comme ressemblant à un chien cuirassé, une sorte de tatou de grande taille avec une large queue aplatie dans le sens vertical.

La licorne sait distinguer les innocents des coupables. Elle punit mais sans se servir de sa corne, qui est considérée comme une verrue !

La représentation occidentale actuelle est bien connue. Mais la licorne n’a pas toujours été décrite comme étant une jument majestueuse et immaculée, faite pour les dames, et munie d’une corne unique et effilée au milieu du front.

Avant le Moyen Âge, date à laquelle la description de la licorne correspond à notre vision moderne, la licorne était hideuse. Elle était courte sur pattes ; sa robe noire et grise traînait jusqu’au sol. Ses pattes étaient celles d’un âne et sa tête ressemblait à celle d’un bouc. Elle était assurément massive et disgracieuse.

Elle annonçait également un mauvais présage et ne représentait même pas une valeur quelconque pour les chasseurs.


La symbolique

En Chine, la licorne est synonyme de fertilité. On raconte qu’il (n’oublions pas que la licorne est un mâle en Chine) s’installe dans les chambres des jeunes mariés pour s’assurer qu’ils auront des enfants. La licorne est également sacrée. Elle fait partie des animaux vénérés par le peuple chinois. Sa corne n’est qu’une excroissance de chair qui n’a pas d’importance. Il annonce les faveurs du Ciel.
En Inde, la licorne représente l’abondance, matérialisée par sa corne. Elle peut prendre contact avec des esprits tels que le dragon de la pluie. La corne de notre animal n’a pas une grande importance ; son pouvoir est précieux et l’accès au divin est très convoité.

Enfin, en Occident, la licorne est symbole de pureté et de lumière. Son pelage blanc et sa majesté attisent la convoitise de beaucoup. Elle est la puissance même à travers sa corne. Elle est souvent associée à une jeune fille. La fille est le seul être qui est capable d’approcher une licorne et surtout de l’amadouer. La femme représente la douceur, la maternité et porte en elle la pureté ; on parle de virginité et d’innocence féminine. Or la licorne est une femelle. Elle retrouve donc en la femme humaine une part d’elle-même.

Elle est parfois dotée d’ailes, comme Pégase (cheval ailé servant les dieux de l’Olympe, selon la mythologie grecque). Cet attribut lui permet d’accéder au ciel, qui est, aux yeux des chrétiens, un endroit uniquement accessible par les dieux.
La licorne dans l’art

La tableau qui fait référence dans notre culture artistique est, bien entendu, la Dame à la licorne. Ces tableaux ont longtemps gardé leurs mystères.

Sur la tapisserie, la licorne contemple son image dans le miroir que lui tend la dame, au centre de la composition. À droite, se trouve un lion qui tient entre ses pattes antérieures une hampe, dont la bannière porte un blason "de gueules à la bande d'azur chargée de trois croissants d'argent".
À ce propos, de nombreux experts se sont interrogés sur la signification de cet étendard. Certains ont suggéré que ces tapisseries auraient pu être commandées par le prince Djem, fils infortuné de Mahomet II, le conquérant de Constantinople. L'idéal de ce prince, longtemps captif dans la Creuse, consistait à réunir la Croix et le Croissant.

Finalement Edmond du Sommerard, nommé conservateur du musée de Cluny en 1842, trouve la solution à cette énigme. Il s'agissait des armes des Le Viste, importante famille de juristes établie à Lyon. Le blason de cette famille à côté d'un lion représente une demoiselle Le Viste épousant un gentilhomme dont la noblesse était d'épée. Ces emblèmes représentent l'union des deux familles.
Ces tapisseries nous exposent les Cinq Sens : la vue est symbolisée par l'attitude de la licorne contemplant son image dans le miroir que lui tend la dame ; l'ouïe, la jeune femme tient un petit orgue ; le goût est évoqué par le geste de la suivante qui tend une coupe à sa maîtresse ; de plus, le singe s'apprête à goûter un fruit, et le lion montre des signes de gourmandise; l'odorat, la dame tresse une guirlande, et le symbole est accentué par la mimique du singe respirant une fleur ; le toucher, la dame effleure d'une main la corne de l'animal au pouvoir magique et, de l'autre, elle tient fermement la hampe de l'étendard.

La licorne n’est pas un animal réel : personne ne l’a jamais vue… pourtant certains se bornent à la chasser ! Paradoxal, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La licorne   Mer 28 Fév - 21:01

sunny sunny cet animal est extrement beau et plein de tendresse de purete et d'amour, il est vrai que personne ne l'ai jamais vu, un mythe; une croyance? pourtant j'aimerais tellement en voir une un jour ne serait ce que dans mes reves,

merci maman pour ces informations,
flower
sailor
Revenir en haut Aller en bas
egyptia

avatar

Sexe : Féminin Nombre de messages : 131
Age : 53
Localisation : Nord 59

MessageSujet: Re: La licorne   Ven 6 Avr - 17:15

Désolée écrit en rose, je n'arrive pas à lire!
Revenir en haut Aller en bas
http://egyptia.monforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La licorne   

Revenir en haut Aller en bas
 
La licorne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Licorne
» P'tite présentation de LICORNE
» Le secret de la Licorne.
» La Licorne
» Le Maitre des Peines V2 - Le mariage de la licorne Marie BOURASSA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yanka, la Porte des Lumières - Forum Paranormal :: MEDIUM :: Phénomènes, Mystères-
Sauter vers: