Yanka, la Porte des Lumières - Forum Paranormal

Forum PARANORMAL, pour une APPROCHE DIFFERENTE et LIBRE
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En plein doute !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pravda



Sexe : Masculin Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : Toulouse

MessageSujet: En plein doute !   Lun 17 Déc - 19:19

Bonjour les gens :)

Nouvellement inscrit, j'espère ne pas faire d'erreur en postant mon sujet ici.

Comme dit dans le titre, je traverse actuellement une période de doutes intenses. Je vais tâcher de faire simple et rapide.

J'ai toujours eu la sensation d'être dans le mauvais corps, d'être incomplet. Enfant, ça se caractérisait par un désintérêt complet de mes camarades, à 4 ans je préférais m'enfermer pendant la récréation pour lire plutôt que de m'amuser avec les gens de mon âge. Un comportement qu'une des institutrices a cru être de l'autisme, alors que c'était juste une profonde lassitude. Je me sentais en parfait décalage avec mon monde. Je me sentais vieux, usé. Et je vous rassure, ça continue !

Par dessus ça, j'ai toujours eu un instinct assez développé, en tout cas je prenais/prends ça pour de l'instinct. Disons que quand je rencontre quelqu'un, quand je vais quelque part, j'ai une petite alarme qui a la fâcheuse manie de se déclencher en me balançant des images souvent noires, et tout mon être hurle "ATTENTION ! DANGER !". Quand je m'écoute, tout va pour le mieux. Quand je me sermonne façon "mais non, y a aucune raison, arrête de te monter la tête...", je me prends toujours une grosse tuile en travers du visage. Trahisons, coups bas, peines, et j'en passe.

A force de blessures morales, d'images sombres, je suis devenu quelque peu timoré. Impossible de faire confiance, je prenais toujours les gens pour une menace potentielle. Par dessus ça diverses épreuves, le divorce de mes parents étant gamin, diverses tentatives de suicide de la part de ma mère, père à la main leste, harcelé au lycée parce que gay, un cancer diagnostiqué par erreur en début d'année (mais tout va bien au final !)... Je me suis blindé comme personne, une vraie pierre froide en guise de coeur.

Mais quelque chose s'est développé en moi. Quelque chose qui hurle sa colère et sa frustration, qui répète en boucle que je ne vis pas la vie que je suis censé vivre. Point de schizophrénie aux dernières nouvelles, mais une forte impression d'être à deux dans mon corps.

C'était mon état jusqu'à il y a quelques mois de ça. Jusqu'au jour où j'ai fait une rencontre qui m'a bouleversé. Je m'étais plus ou moins fait à l'idée d'être un monstre sans coeur, le matin même je jetais quelqu'un hors de mon lit sans le moindre état d'âme. Et dans l'après midi j'ai rencontré un homme étonnant. On ne s'était jamais vu, mais ça a fait tilt. C'est un peu fleur bleue, voire beaucoup, mais j'avais l'impression de le reconnaître. Pareil de son côté. Dans l'heure qui a suivi on est parti en weekend à la campagne, et on ne s'est plus quittés. Pour la première fois de ma vie, je me suis senti au bon endroit, avec la bonne personne. Je me suis senti complet.

Et les soucis ont commencé. Des rêves récurrents où apparaissaient ma grand mère maternelle, décédée il y a longtemps. Elle venait me dire que ça ne tiendrait pas si je ne changeais pas quelque chose en moi. Une nuit elle a employé le terme "maudit". Ce qui m'a poussé à aller voir une medium de la région. Un petit bout de femme absolument impressionnante. Je me suis assis devant elle, je lui ai donné mon prénom, et elle a parlé pendant près d'une heure, sans poser de question, sans chercher à savoir si elle était dans le juste ou non. Pas à un seul instant j'ai pu la prendre en défaut, même avec du recul en me passant l'enregistrement de la séance.

Ce qu'elle m'a dit m'a bouleversé, et c'est ce qui a motivé mon inscription ici, et ce sujet. Pour elle, je ne suis pas en phase avec mon destin, une dualité en moi se serait créée suite à "une fracture de mon karma". Elle m'a aussi parlé de la fameuse personne rencontrée il y a quelques mois, me donnant une foule de détails tellement précis que j'ai failli prendre mes jambes à mon cou. Elle a pu donné son âge, sa profession, ses passions... Jusqu'à la couleur des cheveux ! Tout ça pour dire que pour elle, nous étions faits pour être ensemble, mais que tant que subsisterait cette fracture ça ne serait pas possible.

Effectivement depuis il y a eu rupture. C'est extrêmement perturbant pour nous deux, on se voyait réellement finir nos jours ensembles. De son côté, il dit vouloir être avec moi, mais ne plus sentir de sentiment amoureux. Du mien, je me sens tellement étriqué et étouffé dans ma vie que je me vois mal imposer ce mal-être à une autre personne, malgré la puissance de mes sentiments. Résultat on continue à se voir régulièrement, on se pleure dans les bras l'un de l'autre, on a envie d'être ensemble mais on sent que quelque chose ne colle pas.

On en arrive au point où j'aurai besoin de vos lumières, mes amis :)

Je ne sais absolument pas en quoi consiste une "fracture karmique", mais j'ai dans l'idée que c'est ce qui pourrait être à l'origine de mon déphasage, de mon sentiment de vide et de non plénitude. Selon la medium citée plus haut, mon ex et moi-même serions de vieilles âmes destinées à être ensemble à chacune de nos incarnations (désolé si je fais du yaourt, je répète ses dires tels quels, en espérant que quelqu'un comprenne peut-être mieux le sens de tout ça que moi !). Toujours selon elle, un accident qu'elle situait avant ma naissance m'aurait empêché d'être ce que j'aurai prévu d'être. Et tant que ça ne serait pas réparé, pas de futur à deux possibles. Certes on s'est "reconnu", mais n'étant pas "entier", y a comme un souci.

Ma mère n'a jamais eu de problème en étant enceinte de moi. Juste au moment de l'accouchement, le cordon ombilical a fait des siennes, et j'ai été cliniquement mort pendant quelques minutes.

Donc voilà... Si je suis ici aujourd'hui, c'est pour poser ses quelques questions. En quoi consiste une fracture karmique ? Cela peut-il être dû à ce satané cordon qui m'a fait passer quelques instants "ailleurs" ? Est-ce que ça se répare ?

La medium en question m'a conseillé de faire un tour du côté de mes vies antérieures, pour comprendre ce que j'étais. Pour elle, il n'y avait pas de solution à mon souci, sauf "peut-être" celui là. Mais elle ne connaissait personne en région toulousaine apte à faire ça. Du coup si quelqu'un a une idée... :)

'fin bref... Si quelqu'un peut m'apporter un début de réponse (ou carrément une réponse et une solution, on sait jamais !), je suis preneur :)

Je me rends compte que j'avais promis de faire simple et rapide... Oups ! Mais félicitation à ceux qui auront le courage de lire jusqu'au bout.

Et un grand merci à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Yo
administrateur
administrateur
avatar

Sexe : Féminin Nombre de messages : 3622
Age : 58
Localisation : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: En plein doute !   Lun 17 Déc - 20:32

Bonsoir flower

J'ai beau être qui je suis, je reste avant tout cartésienne, tout n'est pas relié pour moi au paranormal, et qu'on a tendance à mettre tout sur le dos du paranormal parce que c'est plus facile et c'est sensé expliqué tout.

Je vais essayéerde reprendre ce que tu as écrit dans l'ordre (je vais le faire en plusieurs fois ou cela va faire 2 pages, vu que je suis légèrement bavarde) :geek:

Tout d'abord ton enfance, je pense qu'on a la conscience de certaines différences dès l'enfance pour certains. Après tu as 2 sortes de famille, celle où on peut exprimer son mal être ou ses différences, et celles où il vaut mieux se taire pour éviter "de s'en prendre une", je pense que tu étais dans le second cas.
Dans le même ordre, au départ tous les enfants sont médiums, mais pour des questions de culture, et d'éducation, les enfants mettent une grosse couverture dessus et finissent par gommer tout ça. Dans les capacités que nous perdons il y a l'empathie par exemple.
Un enfant qui ose dire qu'il voir des "messieurs la nuit" ou qui sait le le voisin est méchant (alors que personne ne le connait), cet enfant là on va lui dire "d'arrêter ses bêtises" au mieux, et au pire il peut s en "prenne une", alors il finit par ne plus rien dire. Si sa famille est aimante, ça ira, mais si en plus l'ambiance n'est pas top, il se passe quoi ? peur, enfermement, sensation de ne pas être "normal"

De manière générale, quand tu portes un poids que tu ne comprends pas, c est très lourd à porter, enfant ou adulte.....

Pour l'empathie, (ce que tu appelles instinct) elle peut être quelque chose de géniale si tu la contrôles ou devenir un boulet qui te mange la vie. J'ai beau aider bcp de personnes, j'ai beau avoir les connaissances que j'ai, j'ai une vision très noire du monde en général. Pour moi tu as 80 % de l'humanité qui vit dans l'égo, le pouvoir, la domination, l'argent. Donc quand tu fais de l'émpathie, et bien, tu reçois 80 % d'images ou sensations "de merde", et ça ne donne pas vraiment envie........

Fin du premier chapitre de réponse, que tu te sentes différent et mal; on le serait à moins quand tu débutes ta vie comme ça. Tu me sembles très normal, c'est juste que tu as eu au départ des cartes pas facile à jouer (ton choix de karma)

Je continue plus loin...... si tu n'en as pas marre de me lire lol!


Yo




Revenir en haut Aller en bas
http://yanka.forumactif.fr
Yo
administrateur
administrateur
avatar

Sexe : Féminin Nombre de messages : 3622
Age : 58
Localisation : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: En plein doute !   Lun 17 Déc - 20:49

Je continue.........

Tu pars donc en étant différent, et à cela s'ajoute une autre différence que tu as fini par comprendre, tu es gay.
"Homo, PD" suivant les personnes qui te jugent.
Je parlais de 80 % de l'humanité pas top, et ils font quoi les lâches qui sont dans les 80 % ? Ils tapent sur les faibles, et les gens différents qui n'ont pas de groupe ou de structure pour les défendre.

Tu avais d'autres choix que celui de te blinder ? on fait avec ce que l'on peut quand on n'a pas les clé, alors on fait le crabe pour éviter que ça fasse trop mal.

Le problème que tu n'identifies pas c'est l'amour. Je t'explique :
Le premier, le plus important sentiment qui gènere ce que nous sommes et qui nous sommes c'est l'amour des autres.
Notre plus grande force, si nous y arrivons c'est arriver à s'aimer soi pour que l'amour des autres ne soit pas vital.

Toi tu vis à travers le regard des autres, n'étant pas en accord avec toi, tu cherches dans le regard des autres, ce que tu ne te donnes pas à toi (dur de s'aimer quand en gros on se renie et qu'on a l'impression de vivre avec un étranger)

Et tu as eu quoi en retour ? au niveau de tes parents ? au niveau de l'école ? des amis ? quelqu'un a qui te confier sur tout ?
Quand tu n'existes pas à travers l'amour des autres, c'est comme si tu n'existais pas vraiment.

Alors il te reste quoi comme solution ? faire le crabe, te blinder et éviter les sentiments car ça fait mal les sentiments. Au moins quand on n'a pas de sentiment, ça ne fait pas mal........


Fin du chapitre 2

flower


Yo


Revenir en haut Aller en bas
http://yanka.forumactif.fr
pravda



Sexe : Masculin Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: En plein doute !   Lun 17 Déc - 22:36

Tout d'abord, merci de ta réponse :)

Et ne t'inquiète pas pour la longueur, je suis moi même plutôt prolixe, je ne porterai aucun jugement !

De base, je suis extrêmement cartésien. Ado je m'occupais des comptes de ma mère, puis études de biologie, boulot dans la gestion d'essais cliniques... Pas vraiment un cursus qui laisse de la place au paranormal. Au contraire j'avais plutôt tendance à sourire quand j'entendais parler de karma, de medium, d'empathie... C'est peut-être pour ça que j'employais plus aisément le terme "instinct".

Ma famille était plutôt aimante, mais ma soeur aînée prenait beaucoup de place, pour ainsi dire. Du coup j'étais loin d'être l'attraction principale à la maison. J'étais là quand ma mère craquait et cherchait une épaule sur laquelle pleurer, ou quand mon père avait besoin d'hurler un bon coup. Je me suis forgé seul, ce qui n'a sûrement pas aidé à me faire me sentir normal.

C'est amusant que tu parles du gamin qui voit des choses. Ca a fait remonter un vieux souvenir. Petit je n'avais pas de sucette, je ne suçais pas mon pouce, mais j'avais des amis imaginaires. Des fantômes ! Brrrr :) Mes parents avaient mis ça sur le compte de Casper et laissaient faire. Jusqu'au jour où j'ai dit voir ma grand mère (celle de mes rêves justement). Là il y a eu des séances fessées bien sympathiques ^^ Mais j'ai jamais lâché, mon père s'arrêtait quand il avait mal aux mains.

Je ne sais pas si j'ai besoin de l'amour des autres. J'ai appris à faire sans. Le regard, les pensées, ça me passe au dessus. Si bien que je n'ai qu'un entourage très restreint. Une petite poignée de personnes que je considère comme de bons potes, rencontrés après le lycée. Amis d'enfance passés à la trappe, famille extrêmement petite (je n'ai jamais apprécié ma famille paternelle, et du côté maternelle, grand père allemand et grand mère ukrainienne... Leurs familles ont soit fini en camps, soit au goulag, ils sont les seuls à avoir survécus à 39/45, ça limite le nombre de cousins :) ). Pas grand monde à qui m'ouvrir en somme.

Mais cette rencontre a balayé mes convictions profondément ancrées de petit biologiste cartésien. Si je parlais d'instinct, c'est parce que pour moi c'était quelque chose de purement biologique. Je partais du principe que si nous sommes (les humains) arrivés là où nous en sommes, sans capacité physique hors norme, avec des petits très longtemps dépendants, c'était une histoire de "bon flair". L'empathie et le paranormal me passaient loin, très loin au dessus.

Mais là, les sensations que j'ai ressenti, c'était hors norme. Je ne saurai pas l'expliquer, c'était trop viscéral. Un mélange de nostalgie, de déjà-vu, de "normalité". J'étais enfin au bon endroit au bon moment.

De là j'ai commencé à ressentir un changement radical. J'ai recommencé à faire des rêves plus qu'étranges, j'ai quitté mon taf... J'adorais ce taf, mais du jour où j'étais en couple, je pouvais plus. J'avais une boule au ventre monstrueuse en allant bosser, j'avais honte en rentrant chez nous. Avant je n'avais aucun souci à bosser avec des médecins et des labos, aussi malsains qu'ils soient. Mais c'était plus moi. J'ai tout plaqué sans le moindre remord, quitte à être au chômage et ne pas savoir ce que je vais devenir.

Malheureusement il y a toujours un blocage en moi. J'ai eu un avant goût de ce que je pouvais être, mais quelque chose continue de coincer. Même en me sentant sur la bonne voie, en étant en accord avec mes convictions profondes, ça coince. Cette chose qui hurle dont je parlais, je l'ai sentie apaisée, mais toujours "en moi", et non pas "moi". Je ne sais pas du tout comment expliquer cette sensation, si les mots existent je ne les trouve pas.

Tout ça pour dire que je ne cherche pas à tout mettre sur le dos du paranormal, c'est juste que ce que j'ai pu ressentir ces derniers temps dépasse de très loin tout ce que je tenais pour acquis. C'est perturbant, effrayant même. Et je sens que je ne fais que toucher ça du bout des doigts. Et encore, d'un seul !

Tu te trouvais bavarde hein ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Yo
administrateur
administrateur
avatar

Sexe : Féminin Nombre de messages : 3622
Age : 58
Localisation : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: En plein doute !   Lun 17 Déc - 22:47

Bienvenu au club des moulins à paroles lol!

Bon je peux continuer ou tu en as marre ? :geek:

Je parlais que tout n est pas du au paranormal pour prévenir que ce qui suivait n allait pas être que du paranormal


Revenir en haut Aller en bas
http://yanka.forumactif.fr
pravda



Sexe : Masculin Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: En plein doute !   Lun 17 Déc - 23:02

Ah mais tu peux ! Tu peux ! Mais attention c'est risqué, quand je m'emporte je peux discuter jusqu'à l'aube :)
Revenir en haut Aller en bas
Yo
administrateur
administrateur
avatar

Sexe : Féminin Nombre de messages : 3622
Age : 58
Localisation : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: En plein doute !   Lun 17 Déc - 23:06

pas grave, je vis en décalage horaire Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://yanka.forumactif.fr
Simplicité
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Sexe : Féminin Nombre de messages : 1535
Age : 55
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: En plein doute !   Lun 17 Déc - 23:15

Question: En toute honnêteté (ici aucun préjugé de ma part) vous arrive-t-il d'avoir des moments dans lequel vous pouvez discerner deux états de personnalité en vous. Je m'explique : des gestes, des paroles, des écrits et autres en vous disant " j'ai fais ca? j'ai dis ca?.....


Très intéressant votre témoignage.



Simplicité
Revenir en haut Aller en bas
http://etsicavousarrivait.forumchti.com/index.htm
Yo
administrateur
administrateur
avatar

Sexe : Féminin Nombre de messages : 3622
Age : 58
Localisation : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: En plein doute !   Lun 17 Déc - 23:17

Maintenant, que j'ai essayé de brosser un peu le départ (même si tu ne captes pas forcement tout ou n'a pas vraiment conscience de ce qui est.... pas grave)

Seconde partie :

Tu connais l'expression avoir un mot sur la langue, tu sais quand dans une phrase il manque un mot, tu sais que tu le sais, mais impossible de trouver, tu tournes autour, tu sais que tu le frôles, mais c est le vide sidéral....... frustrant, énervant au plus haut point.

je vais te donner ma vision à moi :

Là ce qu'il t'arrive, c est ça puissance 10000, un peu comme si par moment tu avais l'impression que tu ne demandais qu'à exploser, mais exploser de toi. Comme si tu ressentais que tu allais accoucher de toi même (sensation un peu traumatisante, qui laisse plutôt à penser qu'on est barge)
Tu dis que ce n'est pas toi, moi je dis c est le vrai toi, tu vois la nuance ?

Ca se complique l explication ? lolll


Revenir en haut Aller en bas
http://yanka.forumactif.fr
pravda



Sexe : Masculin Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: En plein doute !   Lun 17 Déc - 23:56

Bonsoir :)

Quand j'ai trop bu, oui, régulièrement ! Je me laisse même des petits mots pour me raconter la soirée au réveil.

Mais plus sérieusement, oui ça m'arrive. Le plus souvent c'est assez primitif, assez peu dégrossi. Ça tire plus de la pulsion soudaine que de l'action vraiment réfléchie. C'est assez protecteur aussi. Une fois je m'étais senti très mal, à un repas. Une personne à table a commencé à être plutôt médisante à propos d'un ami pour qui j'ai beaucoup d'affection. Je lui ai lancé mon verre d'eau au visage alors que je l'amenais à ma bouche, tout à fait normalement. C'était complètement involontaire et je m'en suis terriblement voulu. Et complètement disproportionné !

Au niveau des paroles, je sais que j'ai de base une répartie assez cinglante. Mais même système brutal, si quelqu'un commence à trop m'importuner, parfois ça pète. Et c'est généralement moche. C'est juste quelques mots, et ça finit le plus souvent en pleurs.

Ça renvoie assez à ce que je disais plus haut. Quelque chose en colère, plein de frustration. Et ça me donne une sensation de coup de bélier. C'est rapide, inattendu, très violent mais très ciblé. Comme si ça donnait un bon gros pet le temps de prendre le dessus. C'est jamais mesquin, mais c'est peu raffiné. Et jamais "gratuit".

Et toujours, effectivement, je me retrouve à me dire "mais pourquoi ? c'était bien moi ?".

Sinon j'avais la fâcheuse habitude de m'endormir à la fac... Et très régulièrement j'écrivais en dormant. Parfois le cours était bien suivi, parfois c'était des élucubrations sans queue ni tête, une suite de mots sans sens.

Mais je n'ai pas "d'absences", si c'était la question. Je n'ai jamais eu vent de choses dites, ou faites, sans que j'en ai eu conscience. Juste ce côté "la vache ! ça sortait d'où ça ???"

En espérant avoir répondu à votre question :)

Et pour Yo, je vois tout à fait. Je me sens effectivement à l'étroit, autant dans mon corps que dans ma vie, et cette sensation d'être sur le point d'exploser, je la ressens quasi quotidiennement :) Ça donne effectivement l'impression d'être profondément névrosé.

Si je dis que ça n'est pas moi, c'est hmmmm... Comment dire... C'est une part de moi que je ressens, mais sans être moi. Ça se complique, effectivement !

Je ne sais pas trop comment expliquer. Je ressens des émotions, mais je ne les ressens pas comme étant miennes. Des fois je ressens un profond énervement, alors que tel quel je me fiche absolument de ce qui est en train de se passer. Et je sais que j'aimerai être énervé, mais je n'arrive pas à m'approprier ces émotions. Je les ressens, je sais qu'elles ont leur place en moi, mais c'est pas "à moi". Et ça devrait l'être ! C'est en ça que je me sens incomplet.

Et là, je sens que ma réponse est des plus confuses :D
Revenir en haut Aller en bas
Simplicité
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Sexe : Féminin Nombre de messages : 1535
Age : 55
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: En plein doute !   Mar 18 Déc - 0:22

Je ne parlais pas nécessairement d'absence mais vous avez très bien répondu à ma question.
Pour moi ca va ce n'est pas confus du tout et très logique.


Je crois que vous trouverez ce que vous chercher sur ce forum.


Nous sommes tous interreliés et les sensitifs ressentiront très bien votre étouffement.


Vous auriez pu demander à votre consultante (la petite dame voyante) ce qu'était une fracture.


N'oubliez pas qu'on vous aime bien que vous ne le souhaitez pas ou ne désirez pas qu'on vous aime.

Une fracture est relié avec le temps donc oui, il se peut que votre "absence" `a la naissance à cause du cordon ombilical est provoqué cette distorsion .


Simplicité


Revenir en haut Aller en bas
http://etsicavousarrivait.forumchti.com/index.htm
pravda



Sexe : Masculin Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: En plein doute !   Mar 18 Déc - 0:35

Effectivement avec le recul j'aurai pu lui poser encore mille questions. Sur le moment j'ai reçu trop d'informations, en sortant de la séance j'étais plus perdu qu'autre chose. Peut-être faudrait-il y retourner avec une petite liste ^^

Donc pour vous, cette histoire de fracture, de distorsion... Ça vous parle ? Je ne sais pas trop quoi penser de ce qu'elle m'a donné comme "solution". Ca me parait peut-être un peu facile. Enfin, je dis ça, mais je n'ai pas vraiment d'idée sur le fonctionnement de la régression vers des vies antérieures. S'il faut c'est plus compliqué que 20 ans de psychanalyse :) Je vais fouiller le forum à la recherche d'informations :)

Quoi qu'il en soit, je vous remercie profondément de prendre le temps de lire, et de répondre. Vraiment :)
Revenir en haut Aller en bas
Simplicité
Administrateur Adjoint
Administrateur Adjoint
avatar

Sexe : Féminin Nombre de messages : 1535
Age : 55
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: En plein doute !   Mar 18 Déc - 0:47

M'autorisez-vous à vous écrire en MP?


Simplicité
Revenir en haut Aller en bas
http://etsicavousarrivait.forumchti.com/index.htm
pravda



Sexe : Masculin Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: En plein doute !   Mar 18 Déc - 0:49

Oui tout à fait, ça ne me pose aucun souci :) Au contraire !
Revenir en haut Aller en bas
Yo
administrateur
administrateur
avatar

Sexe : Féminin Nombre de messages : 3622
Age : 58
Localisation : Sud-Ouest

MessageSujet: Re: En plein doute !   Mar 18 Déc - 1:16

J'avais des images de mes précédents karmars (du moins je ne voyais que les karmas auxquels je pouvais relier ce que j'avais vu), alors je suis allée voir une liseuse d'âme (tu peux aller voir en cliquant là : http://yanka.forumactif.fr/t655-liseuse-d-ames
et tout s'est recoupé entre ce qu'elle m'a dit et les morceaux que j avais.

La vraie finalité de tout ça ? pas grand chose hormis me conforter dans le fait que j'avais bien vu.

Mais surtout ça ne change rien de connaître mes anciens karmas hormis la curiosité.

Quelques soient nos précédents karmas, nous arrivons ici avec des "galères" à surmonter, un chemin a trouver pour grandir. J'ai tendance à penser que de connaître nos précédents karmas, nous sert surtout éventuellement d 'excuses pour justifier nos faiblesses ici bas lolllll.

Je n'ai pas répondu directement sur la régression, parce que tout simplement, à priori, je ne vois pas trop ce que ça peut t'apporter.

Je pense qu'il serait plus utile de voir comment sont tes chakras, parce que ça c'est le présent, et ça permet très souvent de voir les blocages, les problèmes et de minimum les harmoniser.

De plus s'il y a eu fracture au moment de ta naissance, c'est là qu'il faut regarder et voir quel incident autre ça aurait pu entraîner (et non pas dans les karmas d avant)

Ce n'est que mon avis.....

Yo
Revenir en haut Aller en bas
http://yanka.forumactif.fr
pravda



Sexe : Masculin Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: En plein doute !   Mar 18 Déc - 1:31

Je crois qu'il y a eu comme un petit bug à un moment donné, je ne vois plus ma réponse :p

Je disais que, d'après ce que j'avais pu comprendre de mon entretien, elle ne me conseillait pas la régression dans un but explicatif, mais plutôt pour voir, pour me sentir entier. Avant cette fameuse fracture :) Peut-être plus comme une clé pour avancer, pas comme une finalité propre.

Et effectivement, s'il y a eu fracture à ma naissance, je sais pas en quoi je pourrai trouver une explication. Mais voir ce que ça fait de ne pas me sentir divisé, ça peut avoir un certain charme :)

Quoi qu'il en soit, je vais potasser cette affaire de chakras :) Merci du conseil.

Ce n'est que ton avis, certes, mais je te remercie de le donner. Surtout que ça semble sensé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En plein doute !   

Revenir en haut Aller en bas
 
En plein doute !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En plein doute...
» En plein doute sentimental...
» En plein doute...
» inspection, je suis en plein doute...
» Doute point de vue Ruban Moucheté URGENT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yanka, la Porte des Lumières - Forum Paranormal :: ENERGIE :: Ame-
Sauter vers: